Lancement du projet FAIR

16 janvier 2020

FAIR, le projet de recherche pour lutter contre les infections respiratoires d’un budget de 10 millions d’Euros et d’une durée de cinq ans, a officiellement débuté avec la première réunion de lancement qui a eu lieu les 13 et 14 janvier 2020 à Paris.

Dirigé par Jean-Claude Sirard, Directeur de recherche Inserm au Centre d’Infection et d’Immunité de Lille (CIIL - Université de Lille/CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/CHU de Lille), le projet FAIR (Flagellin Aerosol therapy as an Immunomodulatory adjunct to the antibiotic treatment of drug-Resistant bacterial pneumonia*) représente un espoir pour les patients souffrant d’infections respiratoires bactériennes.

Le chercheur lillois et son équipe ont reçu un financement de 10 millions d’Euros par le programme européen Horizon 2020** pour mener à bien une étude clinique*** chez l’humain qui tentera de reproduire les concepts démontrés en laboratoire. Utiliser une protéine bactérienne, la flagelline, pour stimuler les défenses immunitaires afin de mieux lutter contre des bactéries qui infectent les voies aériennes : c’est ce qu’ont réussi à faire Jean-Claude Sirard et son collaborateur, Christophe Carnoy, Maître de conférences à l’Université de Lille.

Administrée au niveau de la muqueuse respiratoire, la flagelline empêche l’infection à pneumocoque, une bactérie responsable de pneumonies communautaires, à un stade précoce de la maladie et diminue ainsi la dissémination de l’agent infectieux.

L’utilisation de la flagelline en tant que stimulant de l’immunité innée permettrait de diminuer les doses d’antibiotiques utilisées ou la durée du traitement, mais également d’employer, avec la même efficacité, des antibiotiques dits de seconde intention, utilisés après l’échec des premiers médicaments prescrits. L’administration de la flagelline pourrait ainsi limiter l’apparition de résistance aux antibiotiques.

Les pneumonies d’origine bactérienne représentent un enjeu majeur de santé publique pour les personnes hospitalisées, immunodéprimées, fragiles ou grippées mais également pour les patients souffrant d’une maladie chronique du système respiratoire, comme la broncho pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

 

* Immunothérapie par nébulisation de flagelline dans les pneumonies résistantes aux antibiotiques.

** Horizon 2020 est le programme de fi nancement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020. Il concentre ses financements sur la réalisation de trois priorités : l’excellence scientifi que, la primauté industrielle et les défi s sociétaux.

*** D’une durée de deux ans, l’essai clinique, dont l’Inserm est promoteur, démarrera en 2023 et inclura 60 volontaires sains.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes