Le vélo, un moyen efficace pour prévenir les chutes chez les personnes âgées

25 janvier 2021

Afin de prévenir les chutes chez les personnes âgées et d’évaluer leur activité “marche”, trois scientifiques ont mis au point un protocole de recherche sous la forme d’un programme d’entrainement ludique : des balades à vélo virtuelles qui allient activités physique, cognitive et sociale. “Nous avons trouvé que le vélo était une activité plus facile que la marche”, précise Chantal Chavoix, Chargée de Recherche Inserm* à l’initiative du projet.

En France, la chute est la première cause de décès accidentel chez les séniors de plus de 65 ans, avec 12 000 décès par an. Sont dénombrées chaque année 400 000 chutes chez les personnes âgées. Par ailleurs, les chutes entraînent une fracture dans 1 cas sur 12, dont 50 000 fractures du col du fémur.

En collaboration avec Gilles Loggia, gériatre qui effectue une thèse de sciences sur la prévention des chutes et Sophie Philibert, ergothérapeute, Chantal Chavoix a conçu le programme d’entrainement “Gate” sur le vélo CycleOne, créé par la société Cattos. “Le vélo a été acheté par l'Inserm sur notre budget d'équipe et les 25 000 € de la Conférence des financeurs ont permis de financer le salaire de l'ergothérapeute ”, précise Chantal Chavoix.

“Gate” est adapté aux personnes âgées autonomes, mais uniquement celles qui sont sédentaires ou qui pratiquent une activité physique légère à modérée telle que définie par la Haute Autorité de Santé (METs** < 6), mais également aux séniors dépendants puisque le programme permet de moduler les activités physiques, cognitives et les interactions sociales en fonction des capacités des participants. Pendant huit semaines, CycleOne a été testé par huit résidents du foyer pour séniors Les Girandières de Caen.

Le programme d’entrainement s’effectue en binôme. L’un des sujets s’assoit sur le vélo devant un écran placé devant lui. L’autre est assis à côté. A tour de rôle, chacun pédale à son rythme (en augmentant progressivement la résistance) pendant 10 minutes devant un paysage qui défile devant lui (en forêt, à la campagne… en hiver ou en été). Leur est demandé de tourner à droite ou à gauche, de compter le nombre de biches rencontrées… Pendant l’activité, les deux sujets interagissent et discutent en plus de se rappeler des souvenirs.

A l’issue des huit semaines, les scientifiques ont constaté d’énormes progrès : les sujets sont plus en forme, ont travaillé leur mémoire, leurs facultés d’attention et de concentration. Point important : ils sont capables de mieux réaliser une double tâche. Quand on sait que 80% des personnes âgées qui doivent s’arrêter de marcher pour continuer à parler chutent cinq mois plus tard.

Prochaine étape pour CycleOne : l’EHPAD la Charité géré par le CHU de Caen. Trente-deux personnes seront incluses dans l'étude contrôlée randomisée (16 d'entre elles bénéficieront de l'entraînement et les 16 autres seront des sujets contrôles) grâce au financement de 39 000 € obtenu suite à l’APP APRI du CHU de Caen.

La chute est une cause fréquente d’entrée en EHPAD. Et en EHPAD, les chutes sont plus fréquentes encore qu’à domicile. L’incidence moyenne est évaluée à 1,7 chute par lit et par an (de 0,6 à 3,6) pour les résidents d’EHPAD, alors qu’elle n’est que de 0,65 (de 0,3 à 1,6) pour les personnes âgées vivant à domicile.

* UMR 1075 “Mobilités : vieillissement, pathologie, santé” - COMETE (Inserm Université de Caen)
** Le MET (Metabolic Equivalent of Task) est l’unité d’intensité d’une activité physique


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes