Néodoloris, un projet emblématique de l’ANR

12 janvier 2017

A l’occasion de son 10e anniversaire (en 2016), l’Agence nationale de la recherche (ANR) a souhaité mettre en lumière 10 projets emblématiques financés depuis sa création dont Néodoloris, dispositif de prise en charge de la douleur et du stress chez le nouveau-né.

La prise en charge de la douleur en milieu hospitalier participe à l’amélioration de la qualité des soins. Chez les nouveaux-nés, elle est d’autant plus importante qu’elle fait diminuer la mortalité et le développement de pathologies. Cependant, au regard des risques de toxicité liés à certains médicaments antalgiques (notamment dérivés de la morphine), les soignants doivent pouvoir évaluer finement le niveau de douleur afin d’adapter la prescription. En pratique, cette évaluation est réalisée sur la base de grilles, pour la plupart comportementales. Cette méthode présente des limites, l’interprétation en est notamment rendue difficile du fait de variabilité entre observateurs, en plus de nécessiter la présence quasi-permanente d’un personnel soignant au chevet du nouveau-né.

Dans ce contexte le projet Néodoloris avait pour but de mettre au point des moyens de mesure objectifs et automatiques du niveau de douleur pour le nouveau-né. Pour ce faire, les partenaires (Régis Logier, coordonnateur du CIC IT de Lille et Mathieu Jeanne, médecin anesthésiste, à l’origine de l’invention, avec le concours de Fabien Pagniez, diplômé en ingénierie médicale) ont adapté des technologies développées chez l’adulte dans le cadre d’un précédent projet pour aboutir à un indice de mesure de la douleur spécifique au nouveau-né.

Sur cette base, deux dispositifs médicaux ont été développés : un pour le suivi continu des patients de réanimation - soins intensifs - chirurgie, l’autre, pour les patients de maternité. Plusieurs études cliniques et précliniques ont montré la sensibilité et la spécificité du système pour la détection des stimuli douloureux, ainsi que pour la mesure de la suppression de la douleur après injection d’agents morphiniques.

Les solutions développées dans le cadre du projet ont fait l’objet de trois brevets. Le dispositif dédié à la réanimation est commercialisé dans 28 pays et le second, dédié à la maternité, sera commercialisé en 2017.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes